NeuroMotrix

Le jeu vidéo interactif pour faire bouger les aînés en résidence

Le jeu vidéo interactif pour faire bouger les aînés en résidence

NeuroMotrix comprend bien les aînés et sait s’adapter à leurs besoins. Notre équipe a développé, au cours des années, une expertise dans le domaine du vieillissement. Deux des co-fondatrices et kinésiologues de NeuroMotrix, Martine Lauzé et Catherine Lavigne-Pelletier, ont d’ailleurs complété une maîtrise en physiologie du vieillissement. Nous vous présentons ici l’étude scientifique qui a fait l’objet du mémoire de l’une d’elles.

Amener les aînés à bouger, de toute sorte de manière

Spontanément, on imagine mal une personne de 80 ans faire ses exercices quotidiens avec un jeu vidéo. Mais détrompez-vous, les aînés peuvent le faire! L’an dernier, une vingtaine de personnes de 66 à 90 ans, vivant dans des résidences pour personnes âgées de la région de Montréal, ont fait l’expérience Jintronix. Et les résultats ont été positifs! Non seulement elles ont eu du plaisir, elles ont aussi amélioré leurs capacités physiques en aussi peu que 12 semaines.

Bien que cette expérience fût, pour les participants, ludique et originale, elle était sérieusement et rigoureusement menée par une équipe spécialisée en physiologie du vieillissement. Il s’agissait en effet d’une étude scientifique initiée par le Laboratoire du muscle et sa fonction de Mylène Aubertin-Leheudre, professeure au Département des sciences de l’activité physique de l’Université du Québec à Montréal. L’équipe de ce laboratoire étudie depuis plusieurs années les effets de l’activité physique sur la fonction musculaire des personnes âgées.

Constatant le nombre grandissant de personnes âgées qui vivent en résidence et surtout leur faible niveau d’activité physique par rapport au reste de la communauté, Martine Lauzé, kinésiologue et étudiante à la maîtrise, a voulu vérifier si l’utilisation d’une gérontechnologie, c’est-à-dire une technologie adaptée à la personnes âgée, pouvait motiver les gens à bouger davantage et leur permettre d’en tirer des bénéfices pour leur santé. Elle a donc implanté, dans quatre résidences, un programme d’activité physique faisant appel à un logiciel de jeu vidéo appelé Jintronix. Pendant 12 semaines, les résidents se sont prêtés au jeu tout en contribuant à l’avancée des recherches scientifiques. Ils ont participé à deux séances d’activité physique par semaine. Ils devaient se rendre, au moment de leur choix, dans l’espace commun de leur résidence où était installé le jeu vidéo pour compléter 45 minutes d’exercices guidés par le logiciel.

Des résultats positifs

Les participants ont été très assidus, ils ont complété près de 90% des séances prévues. De plus, ils disent avoir aimé la gérontechnologie qu’on leur a proposée. Cependant, il a été plus difficile pour les personnes plus fragiles et celles affectées par un léger déclin cognitif de suivre le programme de façon autonome; celles-ci ont nécessité davantage d’assistance pour utiliser la technologie. Sur le plan de la santé, les participants ont eu de meilleurs résultats aux tests physiques, notamment leur vitesse de marche qui s’est améliorée de façon significative. Ceci est extrêmement important puisque l’on sait qu’une bonne vitesse de marche est essentielle pour garder son autonomie.

Et la suite…

Évidemment, cette étude présente certaines limites, comme le nombre modeste de participants et de résidences impliqués. Cependant, elle démontre à quel point les personnes âgées sont ouvertes à la nouveauté et nous encourage à concevoir des programmes d’activité physique qui vont bien au-delà de la pratique conventionnelle. Si les bienfaits de l’activité physique sur la santé font aujourd’hui consensus, il reste encore du travail à faire pour que chaque personne trouve la formule qui répond à ses besoins, celle qui la fait bouger régulièrement, efficacement, de façon sécuritaire et dans le plaisir!

Ce projet a été rendu possible grâce à la collaboration de M. Robert Chagnon, du Groupe Résidences Soleil (Manoir St-Laurent et Manoir Plaza), du Groupe Résidences Excellence (Le Symbiose et Terrasses Versailles), de Jintronix et, bien évidemment, de tous les participants.

Pour consulter l’article scientifique: Feasibility and Effects of a Physical Activity Program Using Gerontechnology in Assisted Living Communities for Older Adults (Lauzé, M., Martel, D.D. et Aubertin-Leheudre, M., 2017)

Fermer le menu