Dystonie

La maladie

La dystonie est un trouble caractérisé par des contractions musculaires involontaires qui entraînent des mouvements répétitifs lents ainsi que des postures anomales. Il y a plusieurs types de dystonies. Certaines peuvent affecter un muscle spécifique, un groupe de muscles ou plusieurs muscles du corps. L’origine de la majorité des cas de dystonie n’est pas connue cependant, il y a dans certains cas une cause génétique. Peu importe l’origine de la dystonie elle-même, il semblerait que les symptômes soient reliés à un dysfonctionnement au niveau des noyaux gris centraux, une région du cerveau importante pour le contrôle des mouvements. La dystonie peut se manifester tant chez les enfants que chez les adultes. Dans certains cas, elle peut aussi être associée à d’autres troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson et la paralysie cérébrale.

Les symptômes

Puisque la dystonie peut affecter différents muscles, les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre. Selon les muscles affectés, les symptômes peuvent débuter par des crampes au niveau du pied, après de l’exercice ou de façon sporadique, au niveau de la main après avoir écrit ou au niveau du cou et même des paupières. La variabilité est telle qu’il est souvent possible de faire certains mouvements alors que d’autres utilisant les mêmes muscles entraîneront de la douleur. Il est aussi possible d’observer des symptômes additionnels comme des tremblements et de la difficulté à parler. Les symptômes de la dystonie peuvent, dans certains cas, s’aggraver avec le temps alors que dans d’autres cas, il n’y aura pas de progression.

Plusieurs options de traitement sont offertes pour contrôler les symptômes de la dystonie comme des injections de toxine botulinique (ex. Botox®), plusieurs types de médicaments ainsi que des chirurgies. L’utilisation d’aides (ex. attelles) et la physiothérapie peuvent aussi avoir des effets bénéfiques.

L’exercice et la maladie

Malheureusement, il y a très peu d’études qui ont examinées l’effet de l’activité physique sur les symptômes de la dystonie. Une étude récente a démontrée l’effet bénéfique d’un programme comprenant des étirements afin d’optimiser l’effet d’une injection de toxine botulinique sur la douleur et la qualité de vie [1]. Une autre étude a démontrée qu’un programme d’entraînement spécifique pour renforcer la musculature chez les personnes atteintes de dystonie cervicale était sécuritaire et tendait à être bénéfique [2]. Une étude de cas récente suggère aussi qu’un programme d’entraînement adapté peut améliorer le contrôle des muscles atteints et ainsi réduire la dose de médicaments nécessaire [3]. Un aspect qui est important de noter est que, dans certains cas, les symptômes peuvent survenir à la suite d’exercices intenses donc, il est primordial de consulter un spécialiste avant d’entreprendre un programme d’entraînement.

Laissez-nous le soin de vous développer un programme qui s’adresse aux défis que pose votre état de santé et ressentez les bienfaits d’être actif!

Entraînez-vous avec NeuroMotrix

Sources

[1] Queiroz et al. (2012) Physical therapy program for cervical dystonia: a study of 20 cases. Functional Neurology; 27(3): 187-192.

[2] Boyce et al. (2013) Active exercise for individuals with cervical dystonia: a pilot randomized controlled trial. Clinical Rehabilitation; 27(3): 226-235.

[3] Voos et al. (2014) Case report: Physical therapy management of axial dystonia. Physiotherapy: Theory and Practice; 30(1):56-61.

Share Button

La solution en entrainement pour les personnes atteintes de troubles neurologiques